LES MULTIPLES FAÇONS D’ÉLEVER UNE CAILLE
(Version Beta)

Il existe plusieurs méthodes de reproduction mises en œuvre en sélection animale.
Certains d’entre elles peuvent être utiles dans l’élevage de la Caille.

Voici une sélection de méthodes les plus couramment utilisées :

Out-breeding ou out-cross signifie en général le fait d’accoupler deux Cailles qui n’ont dans leur génétique aucun ancêtre commun.

Line-breeding (Élevage en lignée) signifie le fait d’accoupler deux Cailles qui ont dans leur génétique une parenté plus ou moins lointaine.

In-breeding est le fait d’accoupler deux Cailles qui sont strictement parents entre eux : accoupler un frère et une sœur ou bien des parents avec leurs enfants, ou un oncle et une tante avec des neveux est considéré comme de l’in-breeding.

L’accouplement de clan (accouplement familial) est un plan d’élevage pour assurer une bonne diversité génétique dans un petit groupe.


Ici à Bisou ma Caille©, nous utilisons principalement la méthode de l’accouplement familial (accouplement de clan) dans nos parquets reproducteurs de Cailles Coturnix Chinesis et Coturnix Japonica.

Bien que ce système puisse être utilisé avec n’importe quel type d’élevage, nous allons évidemment nous concentrer sur les Cailles.

Sélection des oiseaux
Afin de faire un accouplement de clan, vous aurez besoin d’au moins 6 Cailles: 3 mâles et 3 femelles.
Vous baguerez ou regroupez les trois clans distincts avec 1 mâle et au minimum 1 femelle non apparentée par clan.
Pour faire simple, affectons-leur des couleurs de groupe pour cette exemple.
Nous avons organisé les groupes par couleur, afin de facilement les reconnaître : un groupe rouge, un groupe jaune et un groupe vert.
Mais pourquoi? Parce qu’il est beaucoup plus simple de se rappeler et noter des couleurs que des noms. Bien sur, cette méthode haute en couleurs ne marchera que pour les petits élevages !
Nous utilisons ici un système de numérotation informatisé, certe plus complexe, mais beaucoup plus adapté à l’étendue de notre élevage avec notre nombre important de souches/coloris.

Comment ça fonctionne ?
Vous devez isoler chaque clan utilisé à des fins de reproduction pour être sûr de qui a engendré les poussins pour que ce système fonctionne.
Pour cet exemple, nous allons utiliser trois cages séparées pour les élever, mais si vous n’avez pas cette option, vous aurez besoin d’au moins deux cages séparées ; Un pour le clan principal et un pour le clan reproducteur isolé.
En règle générale, nous recommandons d’attendre deux semaines après avoir isolé le clan reproducteur, cela permettra à tout « restes » non lié au clan de se dissiper de lui-même, et être sur que seul la génétique du clan est utilisée pendant l’étape de la reproduction.
Ce qui veux dire que si vous élevez vos cailles dans une cage de colonie avec plusieurs mâles de clans différents, vos femelles peuvent avoir été récemment reproduites par un mâle non apparenté au clan !
Après deux semaines d’isolement, et seulement après ce délai, tous les œufs que vous collecterez à partir de ce moment là pour l’incubation sont garantis de provenir de la reproduction avec le mâle apparenté au clan pendant l’isolement.

Nouvelles familles
Ensuite, une fois les poussins éclos, vous attribuez les femelles issus de la couvée à la couleur ou au clan de la mère, et les mâles à la couleur ou au clan suivant. Ainsi, par exemple, lorsque nous incubons le clan « rouge » dans ce système, les femelles issus de ces couvées recevront une bande de jambe rouge et resteront à l’écart de ce clan. Une bande jaune est placée sur les mâles et ils font partie du clan suivant.
Quand nous incubons le clan « jaune », les poussins femelles restent jaunes et les mâles ont une bande verte.
Enfin, lors de la reproduction du clan «vert», les poussins femelles restent verts et les mâles deviennent rouges.
Nous répétons le cycle complet entre les 3 clans lors de la seconde tournée de reproduction du clan «rouge», les poussins femelles restent rouge et les mâles deviennent jaunes, etc…

Ce système permet une diversité génétique plus que suffisante dans votre colonie, et cela avec une colonie d’une taille minimale de seulement six oiseaux reproducteurs.
Il est facile à exécuter et ne nécessite pas beaucoup de configuration compliquée.
Nous le recommandons à tout les éleveurs amateurs qui sont soucieux d’avoir une bonne génétique variée !

Défilement vers le haut