Guide de Couleurs
Coturnix Japonica
par
Bisou ma Caille©

ARTICLE EN COURS DE CONSTRUCTION

Il y as beaucoup de confusions sur les noms exactes de toutes les différentes mutations de couleurs chez la Caille du Japon ici en France, avec beaucoup d’opinions qui diffèrent sur ce qui qualifie telles ou telles couleurs et/variations.
Le but de ce guide est de devenir une référence Francophone accessible 24/7 pour les différentes mutations de couleurs génétiquement possibles dans la Caille Coturnix Coturnix Japonica.

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions ou suggestions sur notre page Facebook, ou par Email !

(Toutes les couleurs sont approximatives, dépendante de l’individuel. Nous contacter pour disponibilités sur notre gamme disponible. Photos non-contractuelles.)


Les Mutations de couleurs

Continuation de notre guide sur les Mutations dans la Caille du Japon

Une des dernières mutation de couleur dont l’ADN as été séquencé provient de recherches menées ici même en France!
La couleur « Rouillé » « Rusty » as été séquencé en 2005 par Francis Minvielle, Département Génétique et Diversité Animales, Institut National de la Recherche Agronomique, au Centre de Jouy, France.

Le tableau ci-dessous contient toutes les mutations de couleurs possibles et connues en 2021 pour la Caille du Japon.

AD = Autosomique dominant sur l’allèle de type sauvage
AR = Autosomique récessif à l’allèle de type sauvage
SR = Lié au sexe récessif à l’allèle de type sauvage.
Presque tout les AD sont essentiellement incomplètement dominants.

Phénotype: Les caractéristiques observables.
Génotype: La construction génétique (non observable) d’un individu.
Allèle: Forme de mutation. Une ou plusieurs séquences d’ADN se produisant à un locus de gène particulier.
Locus: Localisation d’un allèle.
Mode d’hérédité: La manière dont un trait génétique ou une mutation est hérité.
Dominante: Hérédité autosomique dominante, la mutation s’exprime lorsqu’un variant est présent dans un seul allèle (copie) d’un gène donné. Masquera ou s’exprimera sur d’autres couleurs.
Récessif: Hérédité autosomique récessive, la mutation s’exprime lorsqu’un variant est présent sur les deux allèles (copies) d’un gène donné. mutation exprimée lorsqu’une copie est héritée de chaque parent.
Autosomique Incomplète dominante: 1 copie change de couleur, 2 copies change à nouveau de couleur.
Dominant autosomique incomplet: L’hérédité dominante incomplète se produit lorsqu’une copie n’exprime que partiellement et ne masquera pas complètement les autres (hétérozygote).Deux copies la modifient à nouveau (homozygote).
Autosomique incomplet récessif: 1 copie peut changer de couleur, mais pas toujours, 2 copies, 1 de chaque parent, la modifie à nouveau.
Hétérozygote: Présence de deux allèles différents à un locus de gène particulier.
Homozygote: Présence de deux allèles identiques à un locus de gène particulier.


Les mutations de couleurs génétiques
connues et séquencés:

(Cliquez/tapez sur chaque couleurs pour plus d’informations)
* dénote un article avec photo(s)


Nom Anglais ISO: Beige
Symbole génétique: FAW*BE
Minvielle et coll.(2003) décrit que le mutant beige est similaire au mutant fauve à la fois dans le phénotype et le mode d’héritage.
Ainsi, il est possible que trois couleurs « Fauve, Fauve Type 2 et Beige » sont des mutants ou allèles identiques au locus Jaune.


Nom Anglais ISO: Black
Symbole génétique: D


Nom Anglais ISO: Black at hatch
Symbole génétique: Bh
Description photo: Phénotypes de type Noir à l’éclosion


Nom Anglais ISO: Brown-splashed white
Symbole génétique: p


Nom Anglais ISO: Buff
Symbole génétique: pk


Nom Anglais ISO: Cinnamon
Symbole génétique: cin
Description photo: Phénotypes de type Cannelle


Nom Anglais ISO: Complete albino
Symbole génétique: a
Description photo: Phénotypes de type Albino complet


Nom Anglais ISO: Dilute down lethal
Symbole génétique: ddl
Le Diluer mortel est généralement fatal dans les 1 à 3 premières semaines de vie.
Description photo: Phénotypes de type DDL Mutant à droite. Couleur plus clair. Malformations à la patte gauche.


Nom Anglais ISO: Dotted White (English White)
Symbole génétique: S dw
Homozygote Blanc Anglais (alias « English White »)
Ce blanc pointillé homozygote ici est as des traits de mutation Tibétain, comme le montrent les petites taches de Marron étendu (EB) homozygote (Marron étendu/Tibétain) situées à l’arrière de la tête.
Parfois appelés English White, les bons spécimens sont complètement blancs, sans marquages discernables, sauf sur la tête. Le bec et les pattes sont brun rosâtre et les yeux sont brun foncé.
Il est courant d’avoir des taches noires sur la tête et le dos.
Les éleveurs qui visent des spécimens tout blancs peuvent élever cela avec une reproduction sélective prudente, mais méfiez-vous! Le blanc est considéré comme un gène récessif, mais ces dernières années un gène albinos incomplètement dominant a également été signalé.
Le mâle et la femelle sont identiques, bien que la femelle soit plus grande.
N’est pas sexable par le motif du plumage.
Description photo: Phénotypes de type Pointillé Blanc. Une ou plusieurs taches Marron sur fond Blanc (Male)


Nom Anglais ISO: Extended brown
Symbole génétique: E


Nom Anglais ISO: Fawn
Locus: Y
Symbole génétique: Yf
Le Fauve / Italien / Isabelle se présente lorsqu’un oiseau est hétérozygote pour la mutation « Fawn ».
Le motif du plumage et la couleur changent, donnant un oiseau jaune avec des quantités approximativement égales de noir et de rouge sur le plumage.
Le motif est assez cohérent, avec des barres noires diagonales en forme de chevron de chaque côté des plumes dorsales, précédées de taches rouges, et un centre et une base jaunes.
Les mâles auront un masque rouge distinct et les femelles auront des taches noires sur le plumage ventral.
Les mâles ont également tendance à avoir un plumage dorsal moins noir, et/ou tacheté de noir, que les femelles.
Description photo: Phénotypes de type Fauve / Italien / Isabelle
(Femelle)


Nom Anglais ISO: Fawn Type 2
Locus: Y
Symbole génétique: Yf2
Le Fauve Type 2 est une auto-mutation somale incomplètement dominante affectant le locus jaune (Y).
Le plumage néonatal de l’homozygote présente une couleur jaune crème sur tout le corps avec trois bandes obscures brunâtre foncé sur le dos, et pas de rayures sur la tête.
Cependant, une faible une pigmentation foncée est observée à l’extrémité des plumules de certaines têtes néonatal.
Chez les poussins hétérozygotes pour cette mutation, la couleur crémeuse est légèrement plus profonde que celle de l’homo-zygote.
Les trois bandes au dos sont plus noirâtres et plus claire que celles de l’homozygote.
Grandes différences dans le plumage adulte des deux homozygote et hétérozygote.
Le mâle homozygote montre un plumage brun clair blanchâtre avec quelques petites taches noires sur le dos, tandis que la femelle homozygote montre un plumage plus crémeux que le mâle et as un relativement grand nombre de taches noires sur le dos.
Indépendamment de la mutation jaune, l’homozygote du mutant fauve est entièrement viable.
Le visage du mâle homozygote est rouillé avec la couronne composée de plumes foncées et crémeuses, tandis que le visage de la femelle homozygote est crémeux avec pigmentation noire clairsemée.
Chez l’hétérozygote, le motif de plumage primaire est fondamentalement le même que celui de l’homozygote, mais la couleur brune est plus profonde dans le hétérozygote que chez l’homozygote dans chaque sexe.
Le plumage féminin de l’hétérozygote as une quantité de pigmentation noire que l’homozygote femelle, quelque peu semblable au plumage mutant jaune.
Le phénotype et le mode d’hérédité du mutant fauve Type 2 sont similaires à ceux du mutant fauve qui est un allèle au locus jaune.
De plus, Minvielle et al. décrit que le mutant beige est également similaire au mutant fauve à la fois dans le phénotype et le mode d’héritage.
Ainsi, il est possible que ces trois mutations (fauve, fauve et beige) sont des mutants ou allèles identiques au locus jaune.


Nom Anglais ISO: Imperfect albinism
Symbole génétique: al
Albinisme imparfait (al) et cannelle liée au sexe (al c) sont des mutations de couleur du plumage et des allèles au locus al sur le chromosome Z.
L’allèle al c est dominant sur l’allèle al.
Gunnarsson et coll. as constaté que le gène SLC45A2 est le gène responsable des mutations au locus al.
Dans l’albinisme imparfait, une trans-version de G à T réside sur le site de l’accepteur d’épissure juste avant l’exon ing.
La mutation du site d’épissage conduit à un saut d’exon de SLC45A2 et 47 acides aminés sont manquant dans la protéine mature.
Gunnarson et coll. as également observé une association d’une transition de C à A à nt287 (Ala72Asp) dans l’exon 1 de SLC45A2 avec l’allèle cannelle liée au sexe (al c).
Description photo: Phénotypes de type Albinisme imparfait Sauvage (AL * N), Albinisme imparfait Cannelle (AL * C) et d’Albinisme imparfait lié au sexe (AL * A).


Nom Anglais ISO: Lavender (Bleu)
Symbole génétique: LAV * L
Lavande (anciennement bleu) (LAV * L, anciennement bl)
C’est l’une des mutations/dilutions de couleur renommées par Minvielle et al. en 2002. Le nom de cette mutation/dilution était précédemment bleu (Cheng et Kimura, 1990).
La mutation dans l’adulte ce montre tout gris bleuâtre sur le corps avec le même motif de plumage primaire que le type sauvage.
Le motif de plumage secondaire (la marque dans chaque plume individuelle) est également le même que celui du type sauvage.
Cependant, dans le contour individuelle des plumes, la zone de couleur brunâtre est remplacée par du gris bleuâtre et un marquage de couleur sauvage avec un aspect blanchâtre.
Description photo: Phénotypes de type Sauvage (gauche) et Lavande (droite)


Nom Anglais ISO: Light down
Symbole génétique: L
La couleur de cette mutation est contrôlée par un gène autosomique dominant.
Les homozygotes, dont un tiers meurent avant l’éclosion, montre des plumules de duvet jaune crème.
L’œil des homozygotes n’est pas rougeâtre, mais le diamètre des pupilles est beaucoup plus grand que celui de l’hétérozygotes.
Par conséquent, la zone de l’iris des homozygotes est extrêmement petit.
Tous les poussins homozygotes démontrent des anomalies comportementales et d’expressivité.
Les poussins légèrement infectés secouent lentement la tête droite et gauche, tandis que les poussins gravement infectés se plient le cou vers l’intérieur, et par la suite tire vers l’arrière ou roule vers l’avant.
Certains poussins gravement infectés dresse la tête en arrière avec le bec pointé vers le haut.
Tous les poussins homozygotes qui ont éclot meurent dans la semaine suivant éclosion.
Le plumage néonatal des hétérozygotes est similaire à celle du type sauvage.
Cependant, les rayures noires sur la tête et le dos sont un peu plus étroites que celles de type sauvage, et leur couleur est légèrement plus diluée.
En conséquence, les rayures brunâtres (jaunâtres) sont plus larges que celles du type sauvage, et la couleur est également plus claire.
Le plumage entier des hétérozygotes adultes est également similaire à
celui du type sauvage, mais sa couleur est légèrement diluée sur tout le corps comme chez les poussins.
Dans le plumes individuelles des hétérozygotes adultes, le nombre de barres transversales est augmenté.
Par exemple, dans les plumes du dos, ce mutant a quatre paires de barres transversales, tandis que le type sauvage a trois paires.
Description photo: Phénotypes de type Sauvage (gauche) et Lumière basse (droite)


Nom Anglais ISO: Light down lethal
Symbole génétique: ldl
La couleur de cette mutation est contrôlée par un gène autosomique récessif avec une mortalité quasi totale.
Le motif du plumage néonatal de ce mutant est le même que celui du type sauvage.
Cependant, les rayures noires et feu du type sauvage sont remplacées par des rayures noires floues et bronzées diluées, respectivement.
Presque tous ces mutants qui ont réussi à éclore meurent avant trois semaines d’âge, la majorité mourant la première semaine.
De plus, la mortalité avant éclosion est élevée (37%) dans cette mutation.
Parmi 103 poussins testés avec cette mutation, seuls deux mâles ont survécu à l’âge adulte et reproduit normalement.
Le phénotype du mutant adulte est très similaire à celui du type sauvage.


Nom Anglais ISO: Marbled plumage
Symbole génétique: ma


Nom Anglais ISO: Orange
Symbole génétique: or


Nom Anglais ISO: Panda
Symbole génétique: s


Nom Anglais ISO: Pansy
Symbole génétique: dps


Nom Anglais ISO: Recessive black
Symbole génétique: Y*RB


Nom Anglais ISO: Recessive silver
Symbole génétique: rs


Nom Anglais ISO: Recessive white
Symbole génétique: wr


Nom Anglais ISO: Redhead
Symbole génétique: e rh


Nom Anglais ISO: Roux
Symbole génétique: BR*R


Nom Anglais ISO: Rusty
Symbole génétique: RU*R


Nom Anglais ISO: Sex-linked brown
Symbole génétique: br
«Marron lié au sexe» désigne le plumage de type sauvage/commun chez les cailles japonaises.
Les oiseaux de type sauvage/commun sont presque identiques aux cailles japonaises sauvages, bien qu’ils puissent varier considérablement en taille et en tempérament.
Lorsque nous discutons d’autres mutations du plumage, elles seront généralement comparées à ce type sauvage, et leur héritage sera défini par rapport au plumage de type sauvage, qui se compose de diverses nuances de brun et de blanc, et est sexuellement dismorphique.
Les mâles affichent des facettes et un plumage ventral radicalement différent des femelles.
Vers l’âge de trois semaines, les mâles développent un plumage ventral de couleur cuivre distinct, tandis que les femelles conservent un plumage ventral de couleur crème avec une plume centrale vaine qui apparaît comme des taches noires déconnectées sur la majorité du plumage ventral.
Description photo: Phénotypes de type Sauvage / Commun (Marron lié au sexe)
(Femelle)


Nom Anglais ISO: Sex-linked cinnamon
Symbole génétique: al c


Nom Anglais ISO: Silver
Symbole génétique: B


Nom Anglais ISO: Extented brown mutation
Symbole génétique: MC1R
Rosetta (Hétérozygote Marron Étendu (EB))
Très similaire en apparence avec la couleur du Tibétain, mais se différencie sur les épingles en or qui descendent au centre des plumes.
Cela aide à distinguer les Rosetta des Tibétains, qui sont homozygotes Marron Étendu (EB).
N’est pas sexable par le motif du plumage.
Description photo: Phénotypes de type Rosetta
(Femelle)


Nom Anglais ISO: Extented brown mutation
Symbole génétique: MC1R
Description photo: Phénotypes de type Tibétain
(Male)


Nom Anglais ISO: White
Symbole génétique: W


Nom Anglais ISO: White bib/white crescent
Symbole génétique: bi (cr)


Nom Anglais ISO: White breasted
Symbole génétique: wb


Nom Anglais ISO: White primaries
Symbole génétique: wp


Nom Anglais ISO: White-feathered down
Symbole génétique: c


Nom Anglais ISO: Yellow
Symbole génétique: Y


Variations/Croisements
de couleurs:


Le motif Tuxedo est le résultat d’un croisement entre les gènes dominants brun foncé et ceux du blanc récessif.
La couleur des plumes du dos est identique à celles de la Rosetta ou Tibétain, tandis que le plumage blanc est semblable à celui du Blanc Anglais. Les marquages sont souvent variables. Les individus idéaux et les plus convoités sont représenté avec le visage, la poitrine et le ventre blancs clairs, et le dos, la queue et la calotte Rosetta ou Tibétain. Chez les bons spécimens, les plumes brunes et blanches sont bien délimitées, mais il est courant de trouver des taches blanches là où le brun devrait être, et vice versa.



Article rédigé et utilisant des sources traduites de l’Anglais par
Boris Nicoloff pour Bisou ma Caille et Master Caille
Droits de reproduction et de diffusion réservés ©Bisou ma Caille / Master Caille


Sources et crédits des articles et photos utilisés dans cet article:

J. Poult. Sci., 45: 159-179, 2008

Gunnarsson U, Hellström AR, Tixier-Boichard M, et al. Mutations in SLC45A2 cause plumage color variation in chicken and Japanese quail. Genetics. 2007;175(2):867-877. doi:10.1534/genetics.106.063107

Minvielle F, Gourichon D and Monvoisin JL. Testing homology of loci for two plumage colors, “lavender” and “recessive white”, with chicken and Japanese quail hybrids. The Journal of Heredity, 93: 73-76, 2002

Bed’hom, B., Vaez, M., Coville, J. et al. The lavender plumage colour in Japanese quail is associated with a complex mutation in the region of MLPH that is related to differences in growth, feed consumption and body temperature. BMC Genomics 13, 442 (2012). https://doi.org/10.1186/1471-2164-13-442